Du fer naturel pour lutter contre les carences

La carence en fer est l'une des carences les plus répandues dans le monde[1]. Cet oligo-élément joue un rôle dans le bon fonctionnement de l'organisme mais, contrairement aux macroéléments, comme le magnésium, le corps n'en a besoin qu'en petite quantité. De plus, il est important de l'apporter par l'alimentation ou, en cas d'anémie, par la supplémentation car le fer n'est pas synthétisé par le corps.

Le rôle du fer

En tant que nutriment essentiel à l'être humain, le fer a notamment des fonctions critiques dans de nombreux processus cellulaires[2]. Il est un composant de l'hémoglobine, qui permet le transport de l'oxygène dans le sang vers les organes qui en ont besoin. Le fer fait aussi partie intégrante de la myoglobine, qui est responsable du stockage de l'oxygène dans les cellules et les muscles.

Le fer participe également au métabolisme énergétique normal et à la réduction de la fatigue

Au-delà de cela, le fer est nécessaire à la croissance[3] et participe au fonctionnement normal du système immunitaire. Une carence peut donc rendre le corps plus vulnérable aux bactéries et à certaines pathologies2].

Il est important de surveiller votre taux de fer en demandant une prise de sang à votre médecin. De cette façon, vous pourriez éviter une carence grave et tous les problèmes que cela suppose.

Carence en fer

Le plus fréquemment, la perte de fer se fait par saignements chroniques, c'est-à-dire les menstruations ou des saignements silencieux de type gastro-intestinaux. Ces derniers peuvent par exemple, être entraînés par la prise de certains médicaments anticoagulants ou des lésions hémorragiques dans le tube digestif (ulcères, tumeurs, hémorroïdes).

Les personnes suivant un régime particulier, comme les végétariens ou les vegans, qui excluent de leur alimentation tout ou une partie de produits d'origine animale, sont aussi souvent sujets à des carences en fer. C'est également le cas des athlètes ou quiconque pratiquant une activité physique intensive[4].

L'anémie ferriprive est la conséquence la plus répandue d'une carence en fer. D'après l'Organisation Mondiale de la Santé[1], plus de 30% de la population mondiale serait touchée. L'anémie survient lorsque la quantité de fer dans le sang est trop basse, ce qui entraîne une diminution du nombre de globules rouges. Ces derniers rétrécissent alors, perdant de leur teneur en hémoglobine et c'est finalement l'oxygénation des tissus qui est impactée.

Les symptômes d'une carence en fer sont divers : une fatigue persistante, des maux de tête, des vertiges, les extrémités froides ou encore une pâleur au niveau de la peau et des muqueuses. Ces symptômes sont parfois difficiles à repérer et à assimiler à un manque de fer, c'est pourquoi une surveillance par prise de sang est conseillée.

Aliments riches en fer

Cacao par Delphine Hourlay

Bon à savoir 

Il faut savoir que le fer héminique, celui présent dans les produits d'origine animale, est davantage assimilé par le corps que le non-héminique retrouvé dans les produits végétaux.

La vitamine C favorise également l'absorption du fer[5], vous pouvez donc compléter votre alimentation avec des produits riches en vitamine C (poivrons, fruits rouges, citrons, oranges).

L'apport recommandé en fer est de 14g par jour[6].

Pidolate de fer Compliment.me

Un nouveau complément fait son arrivée chez Compliment.me : le pidolate de fer.

L'acide pidolique est naturellement présent dans les cellules humaines. Le fer sous forme de pidolate que vous propose Compliment.me est issu de la fermentation de sucres de betterave, ce qui le rend hautement biodisponible et 100% vegan.

Le pidolate de fer de Compliment.me est également naturel, sans OGM, sans gluten et fabriqué en Belgique. Notre fer est associé à de la spiruline bio et du moringa, tous deux riches en minéraux (notamment en vitamine C).

Composition

Spiruline Bio (Spirulina platensis), Moringa (Moringa olieifera L.), Pidolate de fer. Gélule HPMC.

Il est recommandé aux personnes souffrant d'une carence de se supplémenter en fer, si vous avez des doutes, la meilleure solution reste de faire une prise de sang. La prise de compléments alimentaires à base de fer est déconseillée au personnes enceintes et allaitantes, ainsi qu'aux enfants de moins de 18 ans.

 

Pidolate de Fer Compliment.me

 

Sources

[1] https://www.who.int/nutrition/topics/ida/fr/

[2] James E. CassatEric P. SkaarNathan et al., Iron in Infection and Immunity

[3] Nielsen, P., Nachtigall, D., Iron Supplementation in Athletes. Sports Med 26, 207–216 (1998). https://doi.org/10.2165/00007256-199826040-00001

[4] Iain C. Macdougall. Strategies for iron supplementation: Oral versus intravenous. https://doi.org/10.1046/j.1523-1755.1999.055Suppl.69061.x

[5] Ederman J., Macdonald I., Zeisel S., 2010. Present knowledge in Nutrition, 10 ème édition. Wiley-Blackwell Edition

[6] http://www.afsca.be/denreesalimentaires/complementsalimentaires/_documents/2009-06-16_Circ_nouvelles_valeurs_AJR_ext-1_000.pdf

 

Mathilde Van Inthoudt