icon-account icon-glass

Médecine curative ou préventive? Le choix qui fera évoluer votre santé!

Posté par elena de la serna le

Médecine curative ou préventive? Le choix qui fera évoluer votre santé!

Vous aussi vous faites partie de ces personnes prenant rendez-vous chez le médecin nutritionniste pour des plaintes d’inconforts digestifs mais qui mangent un carbonara ou un hamburger le soir-même ? D’ailleurs, combien d’entre vous ne contactent pas leur médecin traitant affolés par une toux suspecte mais s’allume une cigarette 20 minutes plus tard, l’esprit tranquillisé d’un rendez-vous prévu le lendemain? Absurde non?!

La pratique et l’utilisation de la médecine actuelle est principalement axée sur le traitement des symptômes et n’est pas assez orientée vers la recherche et la modification des causes. Des exemples concrets? Combien d’antidouleurs n’avez-vous pas avalé pour calmer un mal de tête alors que vous étiez (très probablement) « juste » déshydraté? Des crampes aux mollets ? Allez hop! Quelques gouttes de décontracturant musculaire (certes efficaces) mais avez-vous songé à commencer une cure de magnésium? Car 90% de la population est carencé...

 Vous vous retrouvez étrangement dans ces exemples et c’est intriguant n’est-ce pas ?  La suite de cet article vous étonnera d'avantage...

 

Prévenir ou guérir?

Avant de rentrer dans le vif du sujet : aviez-vous déjà réfléchi à l’idée que la médecine n’avait pas seulement un rôle curatif servant à guérir une maladie mais qu’elle pouvait être utilisée à des fins préventives pour justement éviter que ces maladies ne se manifestent? En quelques mots: prévenir ou guérir à vous de choisir.

 Un peu d’histoire n’a jamais tué personne : en se civilisant et avec le progrès médical, l’Homme a réussi à guérir et combattre de nombreuses maladies (on entend presque plus parler de la Lèpre et c’est une bonne nouvelle) mais l’Homme a (paradoxalement) également réussi à construire de nouvelles maladies. Mauvais choix alimentaires, exigences de la société, mauvaise gestion du stress, pollution, sédentarité, surutilisation des médicaments… Tant de facteurs qui ont avec le temps laissé place à l’apparition de maladies dites « de civilisations » : obésité, cancers, diabète, maladies cardiovasculaires ou encore maladies neurodégénératives.

Si on est vraiment malade il est évident qu’un rendez-vous chez le docteur est le geste à avoir pour garantir son rétablissement, mais ne serait-ce pas tout simplement mieux de faire en sorte que la maladie (ou en tout cas certaines) ne nous atteignent pas? Si on est en bonne santé, on a le choix de le rester et un moyen efficace pour cela est de s’initier à la médecine dite préventive.

Vous l’aurez compris, la médecine préventive est celle qui permet de ne pas tomber malade et de vivre plus longtemps en bonne santé. C’est excellent, mais de la théorie à la pratique, comment est-ce possible? En médecine préventive on adapte l’hygiène de vie dans sa globalité: mode de vie, alimentation, compléments alimentaires, tout y passe. Le but principal étant d’éviter que les maladies de civilisation ne se manifestent. Mais ces nombreux conseils permettront également de booster l’immunité de façon générale et ainsi de mettre une grippe K.O. avant même qu’elle ne manifeste ses symptômes. 

Le but étant de se prendre en charge avant que les maladies n’apparaissent. 


Pratiquement, que peut-t-on faire ?

A côtés des grands classiques que sont l’activité physique régulière (que cela soit 30 minutes de marche par jour ou du sport 2 fois par semaine) et une bonne qualité de sommeil, on peut prévenir l’apparition de certaines maladies par la bonne gestion de ses apports alimentaires. 

Hippocrate le disait il y a plus de 2000 ans : « que ton aliment soit ton médicament », il avait décidément tout compris. Les macronutriments (glucides, protéines, acides gras) et les micronutriments (minéraux et vitamines) que contiennent les aliments qu'on mange ont un impact incontestable sur le fonctionnement (bon ou mauvais) de notre organisme. Il a effectivement été démontré par de nombreuses études scientifiques et expérimentales que les minéraux et vitamines jouent des rôles essentiels dans l’organisme et qu’ils ont donc un gros pouvoir de prévention. Attention, les vitamines et minéraux sont très puissants et peuvent également être utilisées dans des buts curatifs à des doses dites pharmacologiques, mais ça c’est une autre histoire !

 Il est donc d’une part primordial de manger les bons aliments, et d’autre part de se complémenter dans certains micronutriments dont les apports nutritionnels optimaux ne peuvent pas se faire par l’alimentation. Prenons deux exemples concrets :

  • Les oméga 3 et 6 sont nos amis, ils empêchent l’apparition des maladies cardiovasculaires et neurodégénératives à l’opposé des acides gras transformés industriels et saturés. Ces derniers sont quant à eux nos ennemis jurés, nous rendant gros et vulnérables. 
  • Le magnésium permet le bon déroulement de près de 400 réactions biochimiques dans l’organisme dont celles fabricant notre énergie. Un manque de magnésium est responsable de fatigue, de crampes et de sautes d’humeurs, malheureusement presque 90% de la population en manque.

Vous savez maintenant que la médecine préventive existe et qu’elle peut faire des petits miracles:  prévenir l’apparition des maladies de civilisation, renforcer l’immunité et ainsi éviter une prise de médicaments inutilement. A vous d’en faire l’expérience et de changer votre hygiène de vie, la balle est dans votre camp!

Écrit pas Elena de la Serna, nutrithérapeute et kinésithérapeute


Post plus anciens Post plus récents


0 commentaires


Laisser un commentaire

Sale

Unavailable

Sold Out